Sortir de sa zone de confort grâce aux routines

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Qui n’a jamais rêvé de changer ses habitudes pour devenir une meilleure version de soi-même ?

Et si une période de transition – de transformation – de vie était le moment idéal pour se créer de nouveaux repères de vie?

Je vous explique pourquoi les routines sont essentielles dans les moments intenses et comment les utiliser pour faciliter le passage d’une étape de vie à une autre.

Sacraliser le quotidien

Que vous les appeliez routines, habitudes ou rituels, tous ces mots réfèrent à un seul et même concept : un espace-temps durant lequel un comportement est automatiquement généré.

Réconfortantes, les routines nous rassurent par leur résultat quasi certain et nous permettent de ce fait de placer notre cerveau en mode pilote automatique.

Malgré leur réputation négative voir culpabilisante, je préfère considérer les routines comme des moments sacrés, effectués en pleine présence. Ils peuvent être brefs ou plus longs, mais toujours accompagnés d’une intention.

Elles permettent d’induire un certain état d’esprit : par exemple, une routine matinale peut être composée d’actions dont le but est de réveiller le corps, de visualiser la journée ou de préparer son environnement afin d’être dans les meilleures conditions pour accueillir le jour nouveau.

La routine du soir quant à elle, aura pour but de clôturer la journée, de faire brièvement le point afin de mettre ses tâches, projets et soucis sur pause pour bien se reposer durant la nuit.

Dans ce sens, les actions que vous accomplissez durant ces rituels importent moins que l’intention et la présence que vous y portez. Il s’agit avant tout d’ouvrir un moment sacré, qui ponctue régulièrement votre rythme de vie.

Faciliter un changement de vie

Par leur nature récurrente, elles nous rassurent et cadre nos vies quotidiennes. Elles constituent nos repères. Toutefois, sans prendre la peine de les analyser un minimum elles peuvent vite nous aliéner, et nous emprisonnent dans des fonctionnements non bénéfiques. Il faut alors, « se r-Eveiller » et reprendre le contrôle de notre quotidien.

En outre, les périodes de changements de vie (naissance, burnout, retraite, maladie, déménagement, changement d’emploi etc.) provoquent inéluctablement une remise en question sur les habitudes de vie (consommation, santé, rythme de vie, soin de soi etc.), et nous poussent à expérimenter de nouveaux modes d’organisation.

Cependant, il n’est pas évident de se créer de nouvelles habitudes. Non pas à cause du changement d’habitude en tant que tel, mais plutôt parce que durant ces périodes chaotiques, il est souvent compliqué de définir ce qui nous motive vraiment. 

La construction de nouveaux repères de vie est donc cruciale dans ces moments intenses, et va faciliter le passage d’une période de vie à une autre.

Il est alors temps d’éteindre le pilote automatique et de redevenir créateur de sa vie !

Créer ses nouveaux repères : mode d’emploi 

Pour créer ses nouveaux repères de vie, la première chose à faire est de se réserver un moment consacré à cette réflexion.

Ensuite, en partant de notre vie idéale dans 5 ans, précisez pour chaque domaine de vie (professionnelle, privée, sociale et matérielle) vos envies. Imaginez la version la plus haute, la plus ambitieuse, la plus rayonnante de vous-même !

Pour chacune de vos envies, reconnectez-vous à votre motivation la plus profonde, à votre « why ». Il n’est pas rare durant le premier jet d’abonder d’envies, mais au fur et à mesure du travail (c’est un processus itératif), les envies se précisent et finalement divers rêves sont éliminés faute de véritable motivation. Cela arrive quand on a trop souvent régi ses actes en sur-adaptation plutôt qu’en étant son propre créateur. Certains de nos rêves peuvent donc, paradoxalement, ne pas nous appartenir (ex : envies refoulées de nos parents, pression de la société, rêve du conjoint etc.). Une connaissance profonde de soi est à cette étape essentielle.

De cette liste, distinguez les objectifs qui sont par nature des projets (déménager, travaux, lancer son activité, partir en voyage etc.) de ceux qui sont récurrents (passer plus de temps avec vos amis, marcher dans les bois, optimiser vos courses, boire 1l d’eau etc.).

Ensuite, préparez 5 feuilles différentes consacrées chacune à une routine suivante : routine du matin, du soir, de la semaine, du mois et de l’année.

Reportez ensuite sur chaque feuille correspondante les actions y référentes, pour chaque domaine de vie. Par exemple :

  • Le matin : salutation au soleil, mise en beauté, faire les points sur son emploi du temps, poser une intention, faire son lit, vérifier le repas du soir etc. 
  • Le soir : rituel de gratitude, préparer son sac/vêtement pour le lendemain, brossage à sec du corps etc.
  • Hebdomadairement : créer son emploi du temps, aspirer, aller se balader 2h en forêt etc.
  • Mensuellement : fixer tous ses RDV, rendre visite à sa grand-mère, prévoir un resto en couple, s’offrir un soin, laver les poubelles, s’impliquer dans le comité de quartier etc.
  • Annuellement : fixer ses envies annuelles, prévoir les vacances, partir 5 jours en amoureux, s’offrir un séjour aux thermes, laver les couettes etc.

L’équilibre idéal comme point de référence

L’idée de cette approche est, non seulement de prendre du recul par rapport aux actions posées « en mode pilote automatique », mais aussi de recentrer son quotidien autour de notre plaisir, de nos besoins.

Dans cette optique, les routines nouvellement définies redonnent du sens à notre quotidien, et nous permettent de passer plus facilement à l’action.

Attention : il est important de préciser que les routines reflètent notre équilibre de vie idéal, et qu’elles ne doivent pas être respectées tout le temps à la lettre : elles sont là pour nous guider, nous donner des balises dans cette nouvelle vie, totalement inconnue. Pas pour nous enfermer et nous culpabiliser !

Les routines comme outil de développement personnel

L’exercice, a priori simple, nécessite cependant un total lâcher-prise quant à nos croyances limitantes en ce qui concerne notre pouvoir créateur. Il sert de base à une réflexion beaucoup plus vaste sur nos désirs profonds et notre identité.

En partant de cet outil ancré dans la vraie vie, on se rend compte de l’importance de la connaissance de soi : quelles sont mes envies ? Quels sont mes besoins ? Qu’est-ce qui me motive, me nourrit ? Comment sera ma vie professionnelle ? Dans quel environnement ? Comment m’impliquer en tant que citoyen ? Qu’est-ce qui me procure de l’énergie, de la joie ?

Un véritable voyage initiatique peut alors débuter, dont le seul but sera de vivre une vie alignée à notre nature profonde, de vivre une vie sans compromis…

-> Si vous désirez redéfinir vos nouveaux repères de vie et les aligner à votre mission de vie, RDV sur www.juliededry.be

L'article vous a plu?

Inscrivez-vous à ma newsletter pour ne pas rater les nouveaux articles! Je partage également d’autres contenus exclusifs qui m’inspirent.

Fermer le menu
Fermer le panneau