Respecter son rythme ou avoir de la discipline : comment faire pour rester motivé ?

Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email

J’ai regardé une vidéo de Will Smith sur insta TV ce matin, et il y prônait la discipline. Cette histoire m’a chipoté toute la journée, d’autant plus que je suis en train de lire “le pouvoir des habitudes“… Tous les athlètes, les acteurs, les stars ne jurent que par ce concept. C’est ce qui ferait la différence…

Depuis que je travaille à 100% en tant qu’indépendante, la question de la rigueur, de la discipline et du rythme me hante.

Je recherchais une façon d’organiser mon temps pour être efficace, tout en respectant mon rythme.

Plutôt mec ou plutôt fille?

Au fil de mes essais et recherches, je suis tombée sur 2 écoles totalement opposées :

  • D’un coté celle ou on prône la discipline, la gestion du temps rigoureuse, linéaire. Un modèle masculin, ou on doit « donner un gros coup », « taper dans le tas », « foncer », « on donne tout », «on se pose pas de question », « on travailler dur », « on respecte ses routines » etc. On utilise beaucoup de backplanning, de planners, on découpe les objectifs en petits morceaux et on s’y met.
  • De l’autre côté, il y a le modèle de la souplesse, du rythme, de l’écoute, de la lenteur. Un modèle sinusoïdal, très féminin. On « respecte ses besoins », « on lâche-prise », « se laisse vivre », « vis dans le présent » etc. On construit chaque jour en fonction de son feeling, on suit ses envies.

Après avoir essayé les 2 façons de fonctionner, je n’ai pas trouvé mon bonheur.

La raison ? Rien n’est tout blanc ou tout noir (même si mon esprit analytique aimerait bien se reposer sur une seule méthode !).

Je trouve la méthode masculine trop violente (je tiens quelques jours, puis j’arrête net, écœurée et démotivée) et la féminine trop oisive (je commence à me poser trop de questions et à ne plus avancer).

L’équilibre, vous vous en doutez, est entre les deux: il s’agit de réunir le meilleur des 2 approches :

J’ai trouvé ma stabilité en ayant la discipline de respecter mon rythme.

Conserver son énergie

Je vais vous expliquer comment je m’organise, en tant que femme et comment j’ai impliqué mon mari dans cette organisation.

Avant toute chose, un peu de théorie : comme vous le savez, notre cycle est divisé en 4 semaines, et notre humeur, nos compétences sont mises en valeur différemment au cours de ces périodes. L’idée est de calquer son emploi du temps sur ses compétences renforcée d’une semaine à l’autre :

  • Phase 1 – pré-ovulatoire : clarté d’esprit, énergie physique importante, planification, nouveaux objectifs, mise en place de nouveaux projets, conception, organisation. Énergie mentale.
  • Phase 2 – ovulatoire : très bonne communication, idéale pour la vente, envie de partage, de voir du monde, extravertie, séduction. Energie émotionnelle.
  • Phase 3 – pré-menstruelle : créativité, suppression de l’inutile, moins de patience, besoin de simplicité, en connexion avec son intuition. Energie physique
  • Phase 4 – menstruations : solitude, besoin de repos et de ne rien faire, idéal pour le feedback, le retour à soi, à ses ressentis, moment suspendu. Energie de transformation.

Bien que connaissant ce modèle depuis plus de 8 ans, je n’avais jamais osé l’implémenter à proprement parler. Pourtant, tous les mois je retombais dans des phases de doutes importants, puis par des jours de quasi-euphorie. Finalement, plutôt que de subir un cycle de toute façon présent et impactant, j’ai décidé une bonne fois pour toute de faire le ménage dans mon agenda et de programmer mes rdv, tournage vidéo, admin et autre en fonction de mon cycle.

Résultat ?! Je suis terriblement plus efficace en centrée !

En revanche, cela signifie avoir la discipline de respecter cette nouvelle organisation : pendant la semaine 2, je m’autorise à bosser tard pour surfer sur ma vague d’énergie, je passe un max de temps à bosser et à limiter les rdv, et pendant la semaine 4, à prendre 2 jours de congé et d’en faire le moins possible pour bien me reposer et reprendre des forces. Finalement, c’est le résultat qui compte, non ? Et en l’occurrence : plus d’énergie et des projets qui avancent parfaitement !

J’ai bien sur expliqué ce fonctionnement à mon mari (lui aussi indépendant) qui est dans le modèle masculin à 100%. Un peu déstabilisé au début, il a bien dû constater les résultats positifs. Il a respecté mon rythme, sans s’étonner de mes jours off. Du coup, moins d’incompréhension, de disputes et de comptes à rendre.

Nous avons la chance d’avoir un cycle qui nous rapproche un peu plus chaque mois de nos besoins et de notre excellence, autant l’investir à fond !

Le livre la femme optimale de Miranda Gray est un must have : elle allie gestion du temps, cycle et développement personnel. Super concret et pratique, il y a même un chapitre dédié aux hommes 😉 un basique de chez basique !

L’énergie sur le long-terme

Bien sûr, avant d’organiser quoique ce soit, je vérifie que mes envies et mes actions sont alignés à ma mission de vie et à mode de fonctionnement. Car respecter son rythme, mais savoir vers quoi canaliser son énergie est vain.

Mais pour comprendre tout ça, je vous conseille cette vidéo ou j’explique comment je fais.

Quid des routines dans tout ça ?

Les routines sont réconfortantes dans cette variation de cycle. Elles m’ont permis de me mettre dans un état d’esprit positif, qui m’aide à sortir de ma zone de confort et à être une meilleure version de moi-même.

Selon le livre « le pouvoir des habitudes », les routines ont un effet papillon, dans le bon comme dans le mauvais sens.

Il suffit de trouver celle par laquelle tout va commencer.

Et je l’ai expérimenté récemment : j’avais un teint moins lumineux, plus très net. Normal: j’étais dans une phase pas très cool, un peu décentrée. Je sais que la peau est le reflet de l’alignement âme-cœur-corps, j’ai donc décidé de prendre soin de ma peau.

J’ai d’abord commencé par les cosmétiques, puis par réfléchir à de nouveaux compléments alimentaires, puis j’ai modifié légèrement mon alimentation et je me suis accordé plus de moments de pause (et des massages le soir, seule et bien tranquille !). Résultat ? Je me suis remise à bosser, plus confiante, et ma peau se porte à merveille. En fait, je me suis mise dans une super énergie, qui a fait engrenage avec d’autres décisions qui me veulent du bien.

Dans des moments de changements de vie, c’est très important de se construire de bonnes routines, puisqu’elles génèrent de l’énergie.

Et si vous voulez vous créer de nouveaux repères, adaptés à votre mode de fonctionnement (et pas juste aller courir 30 min, faire des abdos ou méditer), RDV bientôt sur mon siteweb, je vous prépare une version digitale de ma formation Unlimit-it !

Ps : il est 22H02 et j’écris un article, vous avez deviné ma semaine ?! haha !

L'article vous a plu?

Inscrivez-vous à ma newsletter pour ne pas rater les nouveaux articles! Je partage également d’autres contenus exclusifs qui m’inspirent.

Fermer le menu
Fermer le panneau